nsv012

Avant de suivre le 74e R.I. dans cette nouvelle période de son histoire, prenons un peu de recul. Une grande offensive a été déclenchée quelques jours plutôt sur le front de l’Artois. Les troupes qui y ont participé ont payé très cher les quelques gains de terrain. La 5e D.I., entre autres, va relever certaines de ces unités…

J.M.O. de la 5e D.I. pour le 25 mai 1915

L’infanterie des 9e et 10e brigades, mise à la disposition du général commandant le 20e C.A. pour relever les troupes ayant besoin de se refaire, a été transportée en automobiles dans le courant de la matinée, dans la zone Haute-Avesne, Frévin-Capelle, Capelle-Fermont, Hermaville.

Les ordres reçus et les reconnaissances préparatoires faites dans le courant de la journée du 25 ont abouti aux dispositions suivantes :

La 9e brigade en entier relève dans la nuit du 25 au 26 les troupes du secteur de la 39e D.I. (secteur Nord du 20e C.A.). Le général commandant la 5e D.I. prend, à la date du 26 mai à 9 heures, le commandement du secteur Nord qui sera occupé par la 9e brigade et le 228e R.I.


[…]


Q.G. de la 5e D.I. : Frévin-Capelle, le 26 mai à partir de 9 heures.

P.C. du général commandant la 5e D.I. : ferme Brunehaut.

P.C. du général commandant la 9e brigade : cote 109.

[Je n’ai pas retranscrit ici ce qui concerne la 10e brigade]


J.M.O. du 74e R.I., pour le 25 mai 1915

Le Régiment s’est embarqué en autobus aux heures prescrites par l’ordre du général commandant la 5e D.I. Le voyage est effectué sans incident. Le débarquement a lieu à Laresset entre 12 heures et 16 heures.

Vers 18 h. 30, le Régiment reçoit l’ordre de se mettre en route pour relever les deux bataillons du 153e R.I. dans le sous-secteur face à la lisière nord à Neuville-Saint-Vaast.