Une année se termine, la quatrième pour ce blog mis en ligne le 26 décembre 2004 !

Pour ce dernier message de l'année, je tiens avant tout à remercier celles et ceux venus ici, régulièrement ou occasionnellement suivant la nature de leurs recherches. De très nombreux échanges résultèrent de ces correspondances. Toutes et tous ont apporté de précieuses contributions qui entretiennent magnifiquement la mémoire du 74e R.I.

J'espère que ce blog aura permis, cette année encore, à certaines et certains d'entre vous d'en apprendre un peu plus sur le parcours de ces hommes. Pour ma part, grâce à vous, j'en ai appris beaucoup et j'ai eu plaisir de voir confirmer à de nombreuses reprises que les familles conservaient avec beaucoup de respect le souvenir de leurs ancêtres passés par le 74e R.I. En 2009, ce blog portera témoignage de ces échanges.

Si je n'ai malheureusement pas eu tout le loisir nécessaire pour animer cet espace comme je l'aurais souhaité cette année, je formule donc le voeu d'être davantage présent en 2009 !

...

NSV15

A mes yeux, une des horreurs les plus poignantes de la guerre reste, immuablement, la désespérante solitude de l'homme blessé, agonisant loin des siens sur le champ de bataille, sans une main à laquelle se raccrocher - ne serait-ce que quelques instants - pendant que la vie s'échappe par la plaie béante.

Aussi, pour finir cette année sur une note d'espoir, je vous propose cette photo - sans doute une des plus belles prises par R. Schenck, soldat de la 8e Cie du 74e R.I., au cours de l'offensive du 25 septembre 1915 à Neuville-Saint-Vaast - et qui nous montre que, même dans une des plus sales boucheries de cette guerre, certains hommes surent se hisser "au-dessus de la mêlée" et tendre la main à leurs adversaires.

A très bientôt, et meilleurs voeux pour cette nouvelle année.

Stéphan