boisseau1971

 

Les notes... notes de bas de pages, notes en marge, notes isolées... Elles font le régal de mes recherches... Tel ce petit mot, griffonné à la hâte par R. Boisseau en 1971. De la classe 1916, il ne cessa, au sein de l'Amicale des Anciens du 74e et jusqu'à la fin de ses jours, d'entretenir la mémoire de ses camarades tombés entre 1914 et 1918. Il écrivait beaucoup et certains de ses papiers me sont parvenus. Comme pressé par le temps - il devait décéder le 15 avril 1973 - il multipliait ces petites notes qu'il surchargeait d'autres notes et complétait par de nombreux renvois... Fragments de mémoire volés au silence menaçant et qu'il transmettait généreusement à ceux qui suivraient...

La catastrophe, c'est quand les notes manquent. Quand elles ont été oubliées, coupées au montage... et c'est qui est arrivé à deux notes de bas de page de l'article publié par la revue "Tranchées" que j'évoquais dans mon dernier message. Alors, pour les curieux, et histoire d'être "carré", les voici :

- Note 16, page 43 : "Cette description du paysage est faite depuis les abris de la voie ferrée, dos au fort de Douaumont"

- Note 17, page 43 : " Vision de l'enfer de Verdun, déjà cité."

Un grand merci à Valérie qui, la première, à décelé la coquille.