img024

 

Balagny, dit Balagnoche, agent de liaison entre la 3e Cie et le bataillon. Jeune soldat de la classe 1916. Blessé le 23 juillet 1918, devant Oulchy-la-Ville. Un de ses camarades, de la 2e Cie, agent de liaison également, l'évoque brièvement : "Nous avons eu, début 1918, à Souain, des chiens de liaison. Au 1er bataillon, chaque agent de liaison avait le sien que l’on conduisait à la compagnie et qui devait revenir. Le mien ne se pressait pas de rentrer au bataillon et, à la 2e Cie, on lui lançait des pierres pour qu’il se dépêche un peu plus. Balagny, mon camarade de la 3e Cie, avait un chien loup dont l’abord n’était pas très rassurant." C'est à ce même Balagny que ses camarades ont fait croire, sur le Chemin des Dames en 1917, à la présence de jeunes femmes très attentives au bien-être des hommes et des officiers - "deux poules de luxe" - dans quelque sombre recoin d'une creute... Il chercha longtemps...Ses camarades le blaguèrent là-dessus plus longtemps encore...